LE GRAND BLOND avec une chaussure noire

...Pierre Richard et Mireille Darc (+ une robe mémorable)

14 commentaires:

justin a dit…

GRAND moment du cinéma vu par GRAND c'est GRANDiose.
GRANDement ROBERT.
SUPERBES CARICATURES ET SURTOUT L'ARRIERE TRAIN de MIMI

francois a dit…

j'ai effectivement GRAND souvenir de cette robe qui passa dans mon jeune age.....elle y etait telle quelle....bravo.

DELOIRE a dit…

Bravo Denis, j'adore la raie sur l'image.
Belle réalisation et bon Marciac

Grand a dit…

Robert: Un GRAND merci mon Robert!
...Un (arrière) train nommé désir?

François: Un tel "décolleté fessier" ne s'oublie pas. Merci à toi.

Deloire: Pétard, ça c'est du jeu de mot! Merci beaucoup Laurent.

Jean-Marc Borot a dit…

Alors là bravo Denis.
Pierre Richard, je l'ai pas vu beaucoup en caricature, mais en même temps je ne l'imagine pas comme le plus difficile à réaliser.
Mais Mireille Darc. MIREILLE DARC !!!
Là, t'as fait un truc mon Denis !
Elle est super.
Et pour le décolleté, mon avis rejoint ceux de Francois et Laurent. Ca doit être sympa, de nettoyer délicatement la feuille, quand une poussière se dépose...

Charles DA COSTA a dit…

Ce petit arrêt sur image est un régal mon Denis, et MIREILLE DARC est parfaite, grâce,élégance et sensualité.

Grand a dit…

Borot: Ouais, j'me suis un peu auto-flanqué un défis pour Mireille Darc là, mais je voulais tellement immortaliser cette scène CULte!
(Curieusement beaucoup de poussière s'y dépose d'ailleurs...)
Merci l'ami Jean-Marc!!

Da Costa: Merci infiniment, Charles mon poto, ton compliment me larde le coeur!

Thierry a dit…

Je rejoins l'avis des autres commentateurs quant à l'effet produit par Mireille Darc à l'époque dans le film autant que dans cette illustration. Cette scène du "Grand blond" a été magnifiquement retranscrite, c'est franchement impressionnant. Dans cette situation, on a tous quelque chose de Pierre Richard ! Bravo !

Grand a dit…

Savoir que ma Mireille Darc illustrée fasse (ou fesse) le même effet que la vrai est sans doute le plus bath des compliments! Merci énormément Thierry.

BODARD a dit…

Quand le désir s'accroît l'effet se recule. Quelles caricatures : la ressemblance est parfaite, bravo Denis !

Grand a dit…

...Oui mais l'effet se ramollis si le désir s'atténue.
Je tiens, "séan"ce tenante à te dire MERCI mon Christophe!

Francky a dit…

Excellent !! Bizarrement tout le monde se souvient de la robe ... bande d'hyppocrite !! c'est ce qu'il y a dessous dont on se souvient !
La caricature est superbe, surtout l'instrument de musique à l'arrière plan, je revois la scène dans la chambre ;-)

Maëster a dit…

Mireille (Darc) avait décoché à l'époque une flèche dans le coeur de tous les spectateurs, qu'elle soit votre cible (émouvante) ravive cette délicieuse blessure.
Le tir et parfait, de face comme de pile (et pourtant, je sais, pour l'avoir déjà tenté, combien la belle n'est pas facile à atteindre)...

Grand a dit…

Francky: C'est, de fait, ce qu'il y avait dessous cette fameuse robe qui nous a fait oublier ce qu'il y avait derrière (l'arrière-plan éclipsé par l'arrière-train, quoi). Merci à toi.

Maëster: Je confirme, Mireille Darc n'est pas évidente à "croquer", j'y ai d'ailleurs laissé quelques ratiches mais la belle en vaut le coup!
(En parlant de cible, votre commentaire m'a touché en plein palpitant. Merci vivement!)